Shine a light on me (le premier jour du reste de ma Vie)

Publié le par srenzo

à Estelle

 

 

J’avais cueilli, à ma fenêtre

un profil aux mille promesses

 

où chaque mot que je posais

me revenait en un Echo

 

Puis la grâce d’une posture

saisie un soir d’anniversaire

avait embrassé mon regard

 

Puis une voix, douce et posée

avait ouvert à mon oreille

une troublante proximité

 

Ce quatorze avril deux mille huit

ta Lumière m’a ébloui

et m’a laissé groggy

 

Puis j’ai re-vu dans les fossés

bordant la route vers les miens

tous les coucous de mon Enfance

 

Puis j’ai senti cette Présence

dans l’habitacle silencieux

m’accompagner, près de mon père

 

Et debout là, sous cette pluie

comme il y a juste quinze ans

toute ma vie a pris son sens

 

A l’expiration du torrent

j’ai emprunté la passerelle

pour accéder au bord du lac

 

Plongé au cœur de mes entrailles

dans cette ferme de l’Ariège

où j’ai, enfin, trouvé la paix

 

Je suis fin prêt mon bel Amour

je t’aime, et je t’attends

et nous avons tout notre temps

 

Chasse tes peurs mon bel Amour

Je t’aime ; et je t’attends

Et nous avons tout notre temps

 

 

 

sept. 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article