Lumière

Publié le par srenzo

 

C’est la fin du week-end et je suis dans ce train

Un wagon clairsemé inondé de lumière

et le rythme en saccades des roues sur les rails

Dans les bras de son père, un jeune enfant métis

balbutie en jouant, sous l’œil rieur de sa mère

 

Sur le quai du départ je viens de te parler

d’une femme que j’aime, que tu connais déjà

De ce bonheur serein qui m’étreint depuis peu

Cette image était belle, au travers de la vitre

de nos deux mains ouvertes, et de nos vrais sourires...

 

Qu’il était bon, maman,

ce week-end en famille !

 

Sur le quai du départ j’ai voulu te parler

de la femme que j’aime, que tu connais déjà

 

De ce bonheur serein

qui m’étreint depuis peu

 

Que l’image était belle au travers de la vitre

de nos deux mains ouvertes

et de nos vrais sourires !

 

C’est la fin du week-end

et je suis dans ce train

 

Dans les bras de sa mère

le jeune enfant métis balbutie en jouant

sous les yeux de son père

 

Rythmé par les saccades des roues sur les rails

le wagon se remplit

 

Inondé de lumière

 

 

 

28 sept. 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article