Dépouille

Publié le par srenzo

 
Au-dessus des carreaux de la cuisine
vertical et inerte
un animal
sans vie
pend
 
Une ficelle au plafond
suspend ses pattes arrières
des pages au sol étalent
« Berry Républicain »
 
La lame d'un couteau
incise le pelage
les gestes sont précis
d’avoir été tant faits
 
Les mains de mon grand-père
agrippent la peau brune
la tirent lentement
l’entrainent vers le bas
 
La chair est mise à nu
la bête est lisse et rose
sa chemise de poils
tombe sur le journal
 
La lame du couteau
s’enfonce dans le ventre
elle lui ouvre le corps
sur toute la hauteur
 
Les mains de mon grand-père
lui écartent les côtes
l’une fouille l’intérieur
prélève les entrailles
 
Elles s’amoncellent flasques
sur le papier journal
de l’animal vidé
reste un morceau de viande
 
Nous sommes à la campagne
la scène est naturelle
Grand-mère prend le relais
promesse d’un bon lapin
 
 
 
nov. 2005
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article