Auprès de mon père

Publié le par srenzo

 
Il arrivera à Montluçon
ce besoin indicible
t'emmener passer un moment
auprès de mon père
 
Nous prendrons alors la clef des champs
au volant de ma vieille Ford blanche
 
Dans l'habitacle silencieux
nous quitterons la ville et ses bruits
bercés par le roulement sourd
des pneus sur l'asphalte rugueux
 
La campagne bourbonnaise
défilera à travers les vitres
les vaches dans les prés vallonnés
les haies et les étangs
 
Le Berry ne sera pas loin
images de Revert
les moutons et leur laine
le Ponon
l'église de Thaumiers
et l'école
 
Nous serpenterons dans mes souvenirs
comme la langue de bitume
qui nous emmènera
lentement
au fil du temps
 
Jusqu'à ce virage avant le pont de l'autoroute
"Maillet" sur la gauche annoncera l'arrivée
la voie sera moins large
des gravillons rouleront sur le goudron
et nous entrerons dans le village
Une grande ligne courbe, déserte
la petite place que l'on contournera par la gauche
et l'église, jolie, celle de leur mariage
à la sortie du village nous nous garerons
devant la haie de hauts thuyas
 
Nous marcherons en silence
la main dans la main
dans la longue et large allée de graviers clairs
écoutant le son de nos pas rompre la tranquillité du lieu
 
Le portail grincera
 
Et je t'emmènerai là, où
plusieurs fois
je suis venu me réfugier pour pleurer
 
Devant ce caveau familial
et cette plaque de granit noir
aux lettres d'or
 
Auprès de mon père
 
 
 
déc. 2006
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article