30e anniversaire

Publié le par srenzo

 
Changer d’une dizaine : l’échéance peut faire peur
Symbolique du nombre, question d’angle de vue
A l’aube de la trentaine, j’utilise cette heure
Plutôt que d’être sombre pour faire une revue
 
Revert et la campagne, comme grand terrain de jeu
Moments heureux dans la maison des grands-parents
Dans les bois, dans les champs, lieux d’une vie sans enjeu
Où il me suffisait de suivre le courant
Ma première décennie fut une période bénie
 
Puis est venu le temps des grands bouleversements
La vente de la ferme, berceau de mon enfance
La maladie, la mort, et les déménagements
Ont brisé l’insouciance pour de froides errances
Ma deuxième décennie fut une lente agonie
 
Quand j’ai touché le fond, un instinct de survie
M’a sauvé de la ruine et j’ai repris la main
J’ai nettoyé mes plaies, et retrouvé l’envie
Fermé mes cicatrices, ouvert les lendemains
A l’heure où se finit ma troisième décennie
 
Aujourd’hui je le sais, les conditions sont là
Pour bâtir du solide, puisque j’en ai la fibre
Quoi que m’offre la vie à sa grande tombola
J’ai les clefs pour atteindre demain l’équilibre
Quatrième décennie, objectif : harmonie...
 
 
 
oct. 2005
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article